jeudi 19 janvier 2012

La Confrérie de la Dague Noire T1 : L’amant ténébreux par J. R. Ward

Bonsoir,
                je continue donc avec les billets sur des livres de  romance paranormale puisqu'ils entrent dans le cadre des challenges que j'espère réussir et tout bonnement parce que je les ai sous la main ( et vu que je suis dans l'incapacité de sortir depuis des semaines, ça aide d'avoir des livres de côté.) Vous avez surement déjà entendu parler de cette série  si vous ne l'avez pas déjà lue. Je vous rappelle qu'il ne s'agit ici que d'un avis personnel.

Illustration Stockphoto4u

Editeur VF: Milady 2010
N° ISBN : 9782811203450
Série complète en 6 tomes
Titre original: Dark Lover ( edited 2005)
Genre: paranormal romance
Violence: moyen

Langage: normal
sexe: moyen/élevé
Public: +18ans

Prix de vente :8euro
Obtenu par achat


4ème de couverture  de l'éditeur Milady:



 Une guerre fait rage à l’insu des humains. Six vampires protègent leur espèce contre la Société des éradiqueurs. Ces guerriers sont regroupés au sein de la mystérieuse Confrérie de la dague noire. À sa tête, Kolher, leader charismatique et implacable…
L’un de ses plus fidèles guerriers est assassiné, laissant derrière lui sa fille, une magnifique jeune femme, une sang-mêlé qui ignore tout de son destin. Et c’est à Kolher qu’il incombe de faire découvrir à Beth le monde mystérieux qui sera désormais le sien…





Histoire:
          La Confrérie de la dague noir regroupe six guerriers vampires chargé de défendre les leurs contre les éradiqueurs, secte d’humains ayant vendu leur âme et qui souhaitent leur anéantissement total.  Ces six guerriers entretiennent des liens particuliers mais forts entre eux aussi c’est pourquoi lorsque Audazs comprend que sa fille est une sang mêlée et va devoir subir un rituel pour avoir une chance de survie il s’adresse à son ami qui est aussi son chef Kolher pour mettre toutes les chances de son côté.

Toutefois, à peine fait il cette demande qu’il est victime des éradiqueurs sans même avoir eu le temps de se présenter à sa fille. Kolher décide dès lors d’honorer la requête de son ami malgré les risques : apprendre à Beth un monde dont elle ignore tout et l’assister dans son rituel de transformation. Cela tout en cherchant le responsable de la mort de son ami pour le venger comme il se doit ; et en cheminant pour être enfin celui qu’il doit être.


Style:
          J. R. Ward  a créé un monde complexe en divisant le monde des vampires entre les « civils » et les guerriers chargés de leur protection et regroupés en une Confrérie. Les six guerriers ont tous un pouvoir qui leur est propre ainsi que des caractéristiques physiques et un passé qui influent sur leur personnalité. La description physique et psychologique de tous les guerriers est directement entamée mais pas terminée.


Les relations entre ces personnages ne sont pas toutes dévoilées de bout en blanc ce qui laisse un suspense supplémentaire qui se lie à l’intrigue du récit. En parlant d’intrigue, il y en a en fait deux un pour le livre même et un qui semble être le fil rouge de la série.

L’écriture est correcte et le langage semble bien approprié au public visé et aux protagonistes. L’élément humoristique est amené par l’humain Butch qui bon gré mal gré se retrouve embarqué dans l’aventure pour avoir voulu aider Abby.





Avis:  
         Un fait qui est fortement intervenu dans ma notation est mon ressenti… oh le livre est assez bien écrit, l’histoire intéressante mais la première chose qui m’est venue à l’esprit c’est «  Quoi encore ?! ». En effet, ayant également lu une partie de la série Minuit par Lara Adrian je n’ai pu que constater les similitudes. Dans les deux récits, on suit un groupe de guerriers ( 6) vampires chargés de protéger les vampires dit «  civils » de leurs ennemis ancestraux. Ce groupe est de ce fait mis à l’écart des leurs qui les dénigrent et les rejettent pleinement en les traitant de barbares sanguinaires.

Les deux tomes 1 se centrent sur le chef de ce groupe de guerriers, il y a dans chacun d’eux la perte d’un guerrier très proche de ce chef et les deux séries ont même leur personnages défigurés, rendu fou ( désolée Rio mais tu as eu cette phase toi aussi) ; oh et il y a aussi dans les 2 un guerriers très heureusement mariés à sa compagne véritable/ âme sœur dès le départ.

Alors après quelques recherches certes la Confrérie de La dague noire est antérieur à la série Minuit mais quand même cela fait un peu beaucoup. Peut-être que si j’avais lu ce tome en premier il aurait ma préférence mais autant être honnête les similitudes et points communs sont nombreux.
La conséquence a été que j’ai trop facilement deviné la suite de l’intrigue . Un élément diffère cependant, J. R. Ward a intégré une forme de religion ou pouvoir auquel dirigeant les vampires «  La vierge Noire » ce qui ne m’est pas apparu avec Lara Adrian. Ce personnage a un impact plus important vers la fin du récit ce qui pourrait présager un développement intéressant pour la suite.

Je vais continuer cette série pour voir comment le récit progresse mais en ce moment précis entre ce volume et le volume 1 de Minuit je préfère l’écriture de Lara Adrian plus douce. Ce livre est a recommandé aux fans de romances paranormales et de vampires mais âgés de plus de 18ans.

Score: 3,5/5


This book enter in the Romance and Me Challenge
Ce livre s'intègre dans le challenge de Natasia



book read for Tales from the Crypt Vampire Challenge.
Book read for the 2012 TBR reading Challenge

Aucun commentaire:

Publier un commentaire