samedi 7 avril 2012

La Marque du Démon ( Kara Gilian-1) par Diana Rowland

Bonjour à tous,

                             Normalement, cemois-ci je dois me concentrer sur les livres de sciences-fiction romances et il y en aura même au moins un en français mais avant j'ai fait un petit écart pour découvrir une nouvelle série publiée chez milady.  Sans plus attendre voici donc "La Marque du Démon" premier tome de la série Kara Gilian par Diana Rowland.

Illustrations :Anne-Claire Payet


Editeur VF: Milady 2012
Isbn : 9782811206826
Titre original: Mark of the Demon( edited 2009)
Genre: Urban Fantasy 
Violence: Très élevé

Langage: normal
sexe: élevé
Public: +18ans
Prix : 8,70euro
Obtenu par achat


Quatrième de couverture de l'éditeur Milady:


Son métier : flic. Son hobby : invoquer des démons.


Kara espérait utiliser ses pouvoirs pour arrêter un tueur en série. Mais son invocation n’a pas eu l’effet escompté : Rhyzkahl, un seigneur démon à la beauté surnaturelle, est apparu dans sa cave. La jeune femme est partagée entre la peur et le désir que cet être éveille en elle. Peut-elle lui demander son aide pour arrêter un meurtrier qui a déjà pris la vie et l’âme de treize personnes ? Kara est la seule à pouvoir résoudre cette énigme, mais avec Rhyzkahl qui hante ses rêves et un charmant agent du FBI qui surveille ses moindres faits et gestes, elle risque d’être complètement dépassée...



Avis:

          Un très bon exemple d’ Urban Fantasy, ce livre n’en reste pas moins extrêmement sombre. L’auteur Diana Rowland a un parcours assez atypique avec entre autre comme emploi agent de patrouille, inspecteur, assistant à la morgue….et  elle s’est nourrie de toutes ces expériences pour créer son héroïne Kara Gillian, ancienne flic de patrouille devenue inspecteur et récemment muté aux homicides. Ce vécu lui sert également à apporter une grande précision dans les détails de ses enquêtes ce qui donne au récit un aspect très réaliste malgré la part de fantasy, l’invocation de démons et le reste.


L’écriture très précise garde cependant un rythme assez soutenu et on se retrouve immédiatement plongé dans l’intrigue aux côtés de la jeune inspectrice Kara. Toutefois, la violence est vraiment extrême dans ce récit qui est vraiment très sombre. La romance y est une touche de fraîcheur mais en construction encore.


C’est un excellent livre pour les amateurs de romans d’urban fantasy plus noirs mais à déconseiller aux âmes sensibles et aux moins de 18ans qui débutent dans le genre. Si vous recherchez un peu de frisson par contre et que vous avez les trippes bien accrochées, lancez vous et découvrez cette série.


Score: 4,5 /5



Challenge:

Book read for the Reading Challenge 2012



Aucun commentaire:

Publier un commentaire